Comment marche une carène large (2/2)

Suite à Comment marche une carène large (1/2), voici l’explication historique donnée par le groupe Finot-Conq (Pourquoi les voiliers modernes ont l’arrière large ?):

Lorsque le bateau gîte, le centre de carène de la maîtresse section s’excentre plus dans le cas de la section plus plate. Si on prolonge la carène du milieu vers l’arrière de façon à ce que l’eau qui s’écoule ait un minimum de déplacement latéral (minimum d’énergie dépensée), on obtient la forme suivante pour le tableau:

arriere_large_a2b2
À partir d’une maîtresse section large et plate b2, on obtient un tableau encore plus large et plus plat a2

Le tableau découle donc de la maîtresse section. Cela conduit à avoir des bateaux plus stables, capables de porter plus de toile dans la brise au près et au largue. Dans le petit temps clapoteux, c’est un handicap d’être large et plat en particulier devant et derrière. Par contre cela est compensé par une plus grande surface de voilure, dû à la grande stabilité.

C’est une évolution valable pour un voilier offshore. Cela peut être un handicap pour les bateaux inshore qui courent en baie clapoteuse avec du vent faible.